Le Centre d'Excellence Drone (CED) est une unité de l’École de l'air qui forme opérationnellement les opérateurs drones des Armées et d’autres ministères (ex : Ministère de l’Intérieur ou de l’Éducation nationale) et développe des prototypes innovants de systèmes de drones à caractère opérationnel. Cette unité est hiérarchiquement subordonnée au commandant de la Base aérienne 701 et rattachée fonctionnellement à la Direction générale de l’enseignement et de la recherche de l’École de l’air.

Par son positionnement au sein de cette direction, le CED exploite la chaîne de valeur technico-opérationnelle entre la recherche et l’opérationnel permettant actuellement, et à titre d’exemple, le développement d’une chaire d’intelligence artificielle ou la co-direction doctorale dans le domaine de la certification industrielle des algorithmes intelligents dans les systèmes embarqués drone.

Historique

Le Centre d’excellence drone a été mis en place sur la Base aérienne 701 et constitué en tant qu’unité de l’Armée de l’air à compter du 1er septembre 2015.

Cette unité est hiérarchiquement subordonnée au commandant de la Base aérienne 701 et rattachée fonctionnellement à la Direction générale de l’enseignement et de la recherche et fortement orienté/appuyé par l’EMAA/BEOP/DIV MID.

Missions

Par agrégation des compétences drone de l’Armée de l’air, le CED construit des relations avec un nombre conséquent d'acteurs du monde drone. Ces relations concernent la formation, la technologie, l’innovation, la réglementation et la sécurité, les nouveaux concepts d'emplois et l’organisation économico-industrielle drone de la région PACA [1] permettant ainsi de mettre le centre dans un rôle central au sein d'un réseau d’acteurs drones aussi bien étatiques (gendarmerie, pompiers, marine, ..) que civils (Société GDF-SUEZ, DGAC, POLE SAFE/RPAS, PARROT, EADS,...). Le CED est au service de la communauté « drone » militaire et civil, avec une prise en compte des autres usagers de l’espace aérien régional.

Le CED se divise en trois cellules répondant à 3 axes stratégiques :

  • Cellule formation : assurer la formation des opérateurs drone de l’Armée de l’air, du COS [2] et de centres, unités ou services interarmées et/ou interministériels ;

  • Cellule recherche et innovation : promouvoir et participer à l’innovation technologique pour créer des ruptures technologiques permettant la nécessaire adaptation de l’emploi des systèmes au sein des forces ;

  • Cellule spécification et concept d’emploi : proposer des moyens et services d’évaluation et de spécifications des systèmes de drone en adéquation aux nouveaux concepts d’emploi.

Ces 3 cellules s’appuient sur  un réseau de compétences et participe à la structuration du tissu industriel drone.

 

Moyens humains et techniques

La structure du CED comporte des moyens humains et techniques :

  • le commandant du CED et son adjoint ;
  • le secrétariat ;
  • une cellule concepts d’emploi et spécification technologiques (un architecte technico-opérationnel) ;
  • une cellule formation (5 opérateurs drones, une flotte de 21 drones voilures fixes et tournantes et des zones aériennes drones) ;
  • une cellule recherche/ innovation (un chercheur/ingénieur et un laboratoire technique avec simulateur drone, imprimante et scanner 3D et outils de prototypages hardware et software).

 

 

__________

[1] Provence Alpes Côte d’Azur

[2] Commandement des Opérations Spéciales